Les journalistes et leurs sources

//Les journalistes et leurs sources
Les journalistes et leurs sources 2018-10-05T11:46:05+00:00

Code de déontologie journalistique

Partie III. Mise en œuvre

Directives, recommandations et avis du CDJ

[Deutsche Version]

–> Les journalistes et leurs sources

Le Code : art. 17, 18 et 23

Guide de bonnes pratiques AJP-CDJ de mars 2012

carnet Les journalistes et leurs sources couverture.jpg Art. 17  Les journalistes recourent à des méthodes loyales afin de recueillir et de traiter les informations, les photos, les images et les documents.

Sont notamment considérées comme méthodes déloyales la commission d’infractions pénales, la dissimulation de sa qualité de journaliste, la tromperie sur le but de son intervention, l’usage d’une fausse identité, l’enregistrement clandestin, la rémunération des sources d’information…

Ces méthodes ne sont pas considérées comme déloyales lorsque toutes les conditions suivantes sont rencontrées :

  • l’information recherchée est d’intérêt général et revêt de l’importance pour la société ;
  • il est impossible de se procurer l’information par d’autres moyens ;
  • les risques encourus par les journalistes et par des tiers restent proportionnés au résultat recherché ;
  • les méthodes utilisées sont autorisées ou, le cas échéant, validées par la rédaction en chef, sauf exception imprévisible.

Art. 18  Les rédactions ont la latitude de rémunérer les auteurs de textes, de sons et d’images exclusifs pour autant que les autres médias ne soient pas privés d’accès aux mêmes sources d’information.

Art. 23  Les journalistes ne prennent envers un interlocuteur aucun engagement susceptible de mettre leur indépendance en danger. Toutefois, ils respectent les modalités de diffusion qu’ils ont acceptées librement tels que l’embargo, le « off », l’anonymat… Ces engagements doivent être clairs et incontestables.

Les journalistes et les médias exercent une fonction sociale qui implique nécessairement de prendre distance envers leurs sources et de porter un regard critique sur les messages de celles-ci. À l’inverse, les acteurs de la société ont pour objectif de donner une image ou de faire passer des informations les plus proches possibles de ce qui leur convient en fonction de leurs intérêts, de leur positionnement, de leurs stratégies de communication… Ces deux démarches qui répondent à des logiques complémentaires peuvent donc parfois s’avérer contradictoires. Cette différence n’empêche cependant pas de tenter de comprendre et de respecter le rôle de chacun. Il est donc utile de rappeler aux journalistes les exigences de leur déontologie et de faire connaître celle-ci aux sources d’information, afin d’éviter de créer des situations de tension.

Ce Guide des bonnes pratiques rédigé à l’initiative de l’AJP rappelle et complète les exigences déontologiques du journalisme et appelle à les respecter sans concession.

Y sont notamment abordées, en lien avec les articles 17, 18 et 23 du Code les sujets suivants, présentés tant sous l’angle des principes que sous celui des exceptions : transparence et loyauté des méthodes, rémunération des sources, exclusivité, embargo, le “off” (et ses variantes), anonymat de la source.

Consulter le Guide de bonnes pratiques :