Fonctionnement du CDJ

//Fonctionnement du CDJ
Fonctionnement du CDJ 2013-07-29T12:11:23+00:00

Le Conseil de déontologie journalistique est composé de 20 membres effectifs et 20 suppléants représentant les métiers des médias (éditeurs, rédacteurs en chef, journalistes) et la société, hors médias (associations, universités, juristes…). Il se réunit une fois par mois environ. Ce n’est pas un tribunal, mais une autorité morale.

Le Conseil de déontologie a pour fonctions :

  • l’information sur la déontologie;
  • la médiation entre des plaignants et des médias (ombudsman);
  • la régulation de la profession journalistique (avis, traitement des plaintes, recommandations).

Le CDJ reçoit les dossiers de plainte, les étudie et donne un avis à leur sujet, selon une procédure précise. Le Conseil peut aussi s’attaquer d’initiative à l’étude d’une pratique journalistique qui constitue à ses yeux un enjeu en matière de déontologie. Dans ce cas, il émet un avis, à portée plus générale que dans les plaintes individuelles. Le Conseil contribue ainsi à renforcer la déontologie tant dans sa conception que dans sa mise en œuvre.

Enfin, le CDJ peut être sollicité par d’autres instances comme le Conseil supérieur de l’audiovisuel, les tribunaux. Son travail est préparé par son secrétaire général. Celui-ci a aussi pour mission de favoriser la médiation entre ceux qui s’estiment victimes d’un manque de déontologie et le média et/ou le journaliste concerné.