Introduire une plainte

/Introduire une plainte
Introduire une plainte 2018-08-06T08:47:52+00:00

Qui ?

Toute personne, physique ou morale (institution, association, entreprise…) qui estime qu’une pratique journalistique donnée est contraire aux règles déontologiques peut introduire une plainte au CDJ. Tant les demandeurs que les personnes ou les médias concernés peuvent se faire assister ou représenter par toute personne de leur choix, dûment mandatée. Le plaignant peut agir parce qu’il est cité ou concerné par le sujet traité ou en tant que lecteur / auditeur / téléspectateur.

Quand ?

Les plaintes doivent être introduites au plus tard deux mois après la publication/diffusion de l’article ou de la séquence contesté(e). Des exceptions sont possibles, à apprécier par le CDJ.

Pourquoi ?

Chargé de veiller au respect de la déontologie, le CDJ n’est compétent qu’en cas d’infraction supposée à celle-ci. Le non-respect de règles légales ne relève pas de ses compétences mais de celles des cours et tribunaux. Par ailleurs, il ne suffit pas qu’une personne soit mécontente d’un article ou d’une séquence pour qu’il y ait une faute déontologique. La distance critique fait partie intégrante du journalisme, de même que la liberté de poser des choix à chaque étape de la production d’information : choix des sujets traités ou pas, choix de l’angle, choix des interlocuteurs, de la place à donner à un sujet, des parties d’interviews à reproduire, de l’illustration…
La beauté de ce métier réside aussi dans le fait que les journalistes ne sont pas des machines : deux journalistes face au même sujet proposeront des contenus différents, parce que chacun a sa sensibilité, son approche, son regard… On ne peut donc reprocher aux journalistes de déplaire ni de faire des choix, pourvu que ceux-ci soit posés dans le respect des règles légales, déontologiques et éthiques.

Comment ?

  • Par courrier postal à : CDJ, rue de la Loi, 155, bte 103, 1040 Bruxelles
  • Par courrier électronique à : cdj@lecdj.be

La plainte doit être introduite par écrit et contenir les éléments suivants :

  • les coordonnées complètes du ou de la plaignant.e ;
  • la désignation du média et/ou de la ou des personne(s) visés par la plainte ;
  • un exposé des faits reprochés ;
  • une copie de l’article, du billet ou de la séquence concernés ou, à défaut, leurs références précises ;
  • la date de la plainte, qui ne peut être postérieure de plus de deux mois à la date de parution ou de diffusion de l’article, du billet ou de la séquence concernés, sauf motif légitime à apprécier par le CDJ.

Le ou la plaignant.e mentionnera les tentatives faites précédemment pour obtenir un arrangement à l’amiable avec le média concerné, sans que ceci ne constitue une condition de recevabilité de la plainte.

Le ou la plaignant.e peut demander que son anonymat soit respecté. La procédure sera alors adaptée.
Les coordonnées du ou de la plaignant.e permettent de garantir au média que la personne qui met en cause sa responsabilité dans la production et la diffusion d’information en assume la responsabilité. La responsabilité de l’un fait ainsi écho à la responsabilité de l’autre. Les données recueillies n’ont d’usage qu’administratif, sauf pour ce qui concerne le nom du ou de la plaignant.e qui est repris, sauf demande d’anonymat, dans l’avis final rendu public sur le site du CDJ.

Les plaintes doivent être introduites en français ou en allemand. Toutes les pièces dans une autre langue doivent être fournies dans la langue d’origine et en traduction française ou allemande.