Actualités

/Actualités/

En janvier au CDJ : 1 plainte fondée (La Dernière Heure), 2 non fondées (La Meuse, RTL-TVi)

20 janvier 2017 Le Conseil de déontologie journalistique a adopté trois avis sur plaintes en janvier. L’une a été déclarée fondée (La Dernière Heure), deux non fondées (La Meuse, RTL-TVi). La première plainte, déclarée partiellement fondée (sans responsabilité individuelle du journaliste) (16-32 J.-P. Wilvers c. J. Th. / dh.be), concernait le titre d’un article relatif aux repas des cantines scolaires de la commune de Molenbeek. Selon le plaignant, le titre ne reflétait pas intégralement la teneur de l’article incitant ainsi à la haine, ce dont témoignaient les commentaires racistes qui avaient accompagné la mise en ligne de l’article. Dans son avis, le CDJ a estimé que l’espace de discussion de la page Facebook du média sur lequel l’article avait été partagé n’avait pas fait l’objet d’une modération suffisante : l’éditeur n’avait pas mis à profit le système de gestion dont il disposait à l’époque pour modérer dans un délai raisonnable [...]

En décembre au CDJ : 3 plaintes fondées (La Meuse Verviers, La Dernière Heure, RTBF), 1 non fondée (La Dernière Heure)

23 décembre 2016 Le Conseil de déontologie journalistique a adopté quatre avis sur plaintes en décembre lors de sa dernière réunion plénière de l’année 2016 : l’une est fondée (La Meuse Verviers), deux le sont partiellement (La Dernière Heure, RTBF) et une quatrième ne l’est pas (La Dernière Heure). La première plainte, déclarée fondée (16-23 X c. V. Marche / La Meuse Verviers), visait un article qui, sur base d’un témoignage indirect, relatait la mésaventure d’un supporter refoulé du stade de Manchester City au prétexte qu’il était belge. Ce supporter avait déposé plainte au CDJ car la plupart des faits, exagérés, étaient erronés. Il estimait également que l’article qui diffusait son prénom, son nom et son image portait atteinte au respect de sa vie privée. Dans son avis, le CDJ a relevé que le média avait méconnu les articles 1 (respect de la vérité / vérification) et 4 (prudence / [...]

En novembre au CDJ : 4 plaintes fondées, 1 non fondée

30 novembre 2016 En novembre 2016, le CDJ a déclaré quatre plaintes fondées. Elles visaient La Capitale, La Meuse, La Dernière Heure et La Libre. Une cinquième plainte a été déclarée non fondée. Elle concernait La Meuse. Dans la première plainte, déclarée fondée (16-21 collectif photos Krasnyi c. LaCapitale.be), un collectif de photographes reprochait l’usage non crédité d’une de leurs photographies dans un article en ligne de La Capitale consacré à l’arrestation d’une trentaine de contre-manifestants en marge d’une marche pour la vie à Bruxelles. Après examen, le CDJ a constaté que la photographie était non seulement étrangère aux faits qu’elle évoquait mais que le copyright avait été aussi supprimé et remplacé par la mention « droits réservés ». Dans son avis, il a donc considéré que LaCapitale.be avait enfreint les art. 1 (respect de la vérité / vérification / mention de sources), 3 (déformation d’information) et 20 (confraternité) du [...]

En octobre au CDJ : 3 plaintes fondées

25 octobre 2016 En octobre 2016, le CDJ a déclaré trois plaintes fondées. Deux d’entre elles portaient sur des Unes qui mettaient en question la responsabilité sociale du média (SudPresse, La Dernière Heure), la troisième concernait l’identification d’une personne (SudPresse). La première plainte déclarée fondée (16-12 Divers c. SudPresse) visait une Une de SudPresse du 24 février dernier qui évoquait une invasion de migrants menaçant la côte belge. Dans son avis, le CDJ a constaté que cette Une ne respectait pas la vérité et confondait faits et opinions : d’une part la Une ne renvoie à aucun fait établi puisqu’il n’y a ni invasion, ni menace ; d’autre part, en rendant compte – sans la créditer – de la crainte du ministre de l’Intérieur, elle présente comme un fait avéré ce qui n’est qu’une opinion. Le CDJ a également estimé que cette Une qui procédait par généralisation et dramatisation excessive [...]

En septembre au CDJ : 4 plaintes non fondées

27 septembre 2016 En septembre 2016, le CDJ a déclaré quatre plaintes non fondées. Trois étaient dirigées contre la RTBF, une contre L’Avenir. Deux d’entre elles portaient sur des questions d’identification. La première plainte déclarée non fondée (15-50 Divers c. S. Kessas / RTBF) visait un reportage de S. Kessas consacré à des mères d’enfants partis en Syrie et diffusé en novembre 2015 sur La Une (RTBF) dans le cadre d’une soirée spéciale liée aux attentats de Paris. Au-delà de questions multiples qui portaient sur le respect des engagements pris par le média envers plusieurs témoins, l’enjeu déontologique central de ce dossier tenait à l’identification d’une des mères dont le statut avait changé entre le moment du tournage et le moment de la diffusion du reportage. Le fils dont elle témoignait attendre des nouvelles était en effet devenu l’un des terroristes qui s’était fait exploser aux alentours du Stade de [...]

En juin au CDJ : 2 plaintes fondées, 3 non fondées

5 juillet 2016 En juin 2016, le CDJ a déclaré deux plaintes fondées. L’une – partiellement fondée –visait la RTBF, l’autre SudPresse. Trois autres plaintes, dont deux dirigées contre SudPresse et une contre La Dernière Heure, ont été jugées non fondées. Le Conseil de déontologie journalistique a adopté cinq avis sur plaintes en juin : deux déclarant les plaintes fondées, dont une partiellement, trois concluant à l’absence de faute. La première plainte déclarée partiellement fondée (16-05 Makro. c. O. Badart / RTBF) visait une séquence d’un reportage de « Questions à la Une » consacré au service à la clientèle des magasins. Le journaliste y recourait à des images en caméra cachée alors qu’il avait pris, selon l’enseigne commerciale concernée, un engagement à ne pas le faire. Le CDJ a estimé que les conditions justifiant l’usage de la caméra cachée étaient rencontrées et ne témoignait d’aucun parti pris. Il a [...]

Une recommandation et un lexique en ligne pour baliser l’information relative aux personnes étrangères ou d’origine étrangère

9 juin 2016 Lors de sa dernière réunion plénière, le Conseil de déontologie journalistique a adopté une nouvelle recommandation destinée à baliser le travail des rédactions sur les sujets relatifs aux personnes étrangères ou d’origine étrangère et aux thématiques qui y sont associées. Le CDJ a ainsi mis à jour les recommandations qui avaient été adoptées en 1994 par l’AGJPB et un groupe de travail Médias et migrants alors réuni par le Centre pour l’égalité des chances (aujourd’hui UNIA). La refonte du texte a été jugée nécessaire par le Conseil devant l’augmentation du nombre de plaintes en lien avec l’article 28 du Code de déontologie journalistique. Cet article qui souligne que « les journalistes ne mentionnent des caractéristiques personnelles que si celles-ci sont pertinentes au regard de l’intérêt général » et, lorsqu’ils en font état, qu’« ils évitent les stéréotypes, les généralisations, les exagérations et les stigmatisations », a également [...]